dimanche 14 octobre 2007

Mon accomodement raisonnable

Driling driling!

C'est sur ce son que je fais mon entrée au dépanneur du coin, un chic endroit tenu par les arabes les plus cools de la ville. Pas que je les connaisse intimement, mais mon contact occasionnel avec eux est plutôt chouette. Mais pas aujourd'hui. Je n'ai jamais vu le commis en poste auparavant. Et pourtant, il ne doit pas être nouveau puisqu'il a déjà l'air blasé de son travail.

Je ramasse la bière que je suis venu acheter et la dépose sur le comptoir, un billet de 20$ dans les mains. La voix du commis, gutturale à l'accent fort prononcé, m'interpelle. Sorrs té kartes.

(Un aparté est ici nécessaire à l'histoire. Si certaines filles se font encore carter à 30 ans, il en va tout différemment de moi. Je suis un gars, je suis grand, je suis un peu costaud, j'ai une barbe forte, une forte pilosité et des traits qui font sérieux. Même lorsque j'étais âgé de 16 ans, je ne me faisais pas carter. Ça ne m'arrive pratiquement jamais.)

Retour à l'histoire, donc. Wow. Mes cartes. Si certaines personnes peuvent être insultées par la requête, il en est tout autrement pour moi. La chose est tellement inhabituelle que c'est jour de fête. Je m'éxécute avec le plus grand des sourires. Wow. Mes cartes. À mon âge. C'est drôle. Probablement que mon interlocuteur est arrivé ici trop récemment pour pouvoir distinguer adéquatement les traces de l'âge sur le visage caucasien. Pas grave. Ça en est amusant. Pas de quoi alerter la commission Chose-Thing. Montrer mes cartes sera mon petit accommodement raisonnable à moi.

C'é oune fausse karte, ssa dit-il en pointant mon permis de conduire. Quoi? Fausse carte? Mon permis de conduire? Non non, il est tout ce qu'il y a de plus en règle. Bon, ma photo est pas particulièrement réussie mais c'est bien moi, on me reconnaît en plus! Il me tent ma carte en pointant l'inscription de mon nom: C'é po ton nomm, ça, c'é oune nomm de fille!

Pardon?! Il hausse le ton. Etienne. Ça finit par oune E. Comme Caroline, ou Anne. Lé nomms qui finissent en NE, c'é lé nomms de filles. C'é pas parsse ke jé souis pas né ici que vous allé m'en passé oune de même, voyon!

Ah ben crisse. T'es qui, toi, pour me dire ce qui est un nom masculin? De quel droit me dis-tu comment je peux m'appeler et comment je peux pas? Qui es-tu pour me juger ainsi?

J'argumente mais mon commis reste stoïque. Je tente bien de rester gentil, poli et posé mais il hausse le ton. Je n'en reviens pas. Je suis en train d'argumenter que j'ai le droit de porter mon nom à un commis de dépanneur qui ne veut rien entendre. Je dois prouver à ce satané nouvel arrivant que je suis et j'existe. C'est le moment le plus absurde de mon existence.

Sa voix crie littéralement. De toute l'autorité dont il est capable, il me jette C'É PAS TONN NOMM, C'É IMMPOSSIBLE!!! Ça y est. Je ne sais pas où sont mes gonds mais je vais en sortir.

Juste au moment où je vais exploser, la dame derrière moi interpelle calmement le caissier, pleine d'empathie. Monsieur. Ici, Etienne est vraiment un nom de garçon. Pour vrai.

Je regarde la dame, des mercis plein les yeux. L'homme me toise du regard un moment puis prend mon 20$. La dame me fait un sourire compréhensif alors que je reprends ma monnaie. J'empoigne ma bière et m'apprête à sortir, quand je me retourne vers le commis une dernière fois. Monsieur, c'est quoi votre nom, vous? C'é pas dé vos affaires.. mé jé m'appelle Hassan.

Hassan?! Comme dans Anne et Mégane? Ah ben crisse.

23 commentaires:

Anonyme a dit...

trop frustrant! De quoi il se mêle? Il prétend tout savoir étant donné que son peuple est capable de faire rentrer des avions dans des tours?

Jo a dit...

Hé merde! Je pensais pas que ça pouvait aller jusque là! T'es bon, personnellement j'aurais quitté le dépanneur sans acheter. J'espère pour toi que Hassan n'est que de passage! :)

Anonyme a dit...

A la fois drôle et frustrant ta mésaventure.

Peccadilles a dit...

Mouahahah !

Je serais tellement flattée de me faire carter ! Tellement que des fois j'ai le goût de leur montrer mes cartes même quand on ne me les demande pas (c'est à dire toujours). Oh well, je suis bel et bien rendue une vieille dame semble-t-il.

*La Souris* a dit...

J'pense que j'aurais porté plainte à son patron...

Katy a dit...

Pourquoi ça m'arrive jamais moi? :P

melodee ray a dit...

l'autre jour je me suis fais carter pour un mousseux .5 d'alcohol!!

ficelle a dit...

Ah ah ah Très drôle !

La chute de l'histoire est hilarante.

Vas-tu y retourner ???

Miss Lola a dit...

Ton histoire est tragique comique j'a-d-o-r-e tu es patient et surtout un excellent conteur! Je me bidonne je te le jure!

louis a dit...

Très drôle et bien raconté.

Bravo Gros!

BeachBoy a dit...

ahaha, moi aussi j'mappelle Etienne et j'ai eu le droit a cette reflection. Surtout quand t'es a l'étranger et que les gens dans le peu qu'ils ont appris ud francais ont appris que totu ce qui fini par "e" c'est féminin.

Ah pis un autre hic avec ce magnifique prénom, c'est d'essayer de le faire prononcer par un anglais, surtout s'il n'a pu que le lire... Priceless.

Monsieur l'adulte a dit...

Encore une chance que tu ne t'appelle pas Carol.

Ou Cédrika Provencher.

Clépétar a dit...

Alors je peux retourner Hassan dans son container maintenant?

zazou a dit...

Salut!
Je viens vous lire de temps en temps. Toujours tordants!! C'est vrai cette histoire?

phil a dit...

la prochaine fois, part avec la bière sans payer...

Cartouche a dit...

Je me suis déja fait carter pour un lighter...

Pierrot Lapin a dit...

Moi mon nom c'est Pierre, encore un nom de fille!

Ton Hassan je le retournerais dans son bled mais a l'intérieur d'un missile de croisière.

Rick a dit...

Juste too much.

T'aurais pu lui sortir un :

'' My name is BAUER. I'm an immigration agent. I'm leaving with this beer case NOW. Or I'm phoning Almeida and you're coming with us. Damn it.''

Ou quelque chose du genre.

Caroline a dit...

Vraiment trop drôle et absolument burlesque! Tu as été très patient, je pense que n'importe qui aurait pogné les nerfs bien avant. Je me demande de quel droit il se permet d'être un expert des prénoms québécois? Comme s'il en savait quelque chose? C'est tellement absurde comme situation. Merci pour le fou rire!

Bespin a dit...

Ça fout les j'tons, vision d'horreur d'un possible Québec du futur! Très drôle les gars, j'ai découvert votre site par hasard, en fait je cherchais un site de cul. Sais pas trop comment je suis abouti sur votre site, tsé on clique partout et paf... Y'a encore des trucs que j'comprends pas avec Vista... en tk, à bientôt!

Dan a dit...

@bespin: LOL bon meme si ca a coupe sec on dirait que t'as pas trop ete decu
@VieuxGarcons: trop bon cette histoire de dépanneur ;) et je trouve ca encore etonnant qu'il ait écouté les commentaires d'une femme sans broncher.

Elise a dit...

Trop morte de rire

pas sure.... a dit...

oui, enfin il y a des cons partout...Tu aurais dit quoi, si ton depanneur avait ete quebecois??? l'aurais-tu appelle : jean bolduc?, precisant qu' il etait 100% pure laine quebecoise???
c'est dommage que cette note, par les commentaires prennent une allure un peu limitte!!!!

"Alors je peux retourner Hassan dans son container maintenant?"

""Ton Hassan je le retournerais dans son bled mais a l'intérieur d'un missile de croisière."

"Comme s'il en savait quelque chose? "

"et je trouve ca encore etonnant qu'il ait écouté les commentaires d'une femme sans broncher."

"Il prétend tout savoir étant donné que son peuple est capable de faire rentrer des avions dans des tours?"

J"'espère pour toi que Hassan n'est que de passage! :)"

Au moin, cette note a le merite d etre clair!
Et apres qu'on ne dise pas que les quebecois ne sont pas acceuillant!!!

quel dommage je vous trouve si droles, quand vous regardez des series tv americaines.....