mercredi 31 octobre 2007

En parlant d'Halloween...

Je m’excuse d’avance à tous les amoureux de sucreries affriolantes et de costumes coquins qui seraient choqués par les propos qui vont suivre, mais s’il est une chose qui me répugne par-dessus tout, c’est bien l’Halloween. Peut-être est-ce du à cette vieille madame qui, avide de peau fraîche, avait glissé sa main fripée sous mon costume de rockeur afin de tâter du jeune garçon. C’était en 1991 et c’était aussi mon dernier Halloween.
Mon aversion est aussi due à l’exagération commerciale, un peu à la manière de Noël, qui fait du 31 octobre un moment phare de l’année pour dépenser de l’argent en gogosses inutiles.
C’est aussi un puissant générateur de stress. Si je décide de célébrer la fête maudite, je dois sortir de chez moi dans un costume ridicule et passer une soirée entouré de gens qui ont beaucoup trop de temps libre pour ce faire des costumes et qui passent la nuit à faire de sketchs pathétiques parce qu’ils pensent qu’avec leurs déguisements vient aussi le talent d’interprétation. Sinon, si je décide de ne pas célébrer l’Halloween, je dois me taper la sonnette à répétition et ce, malgré un appart plongé dans le noir et aucunement décoré. Si je ne respectais pas les bases élémentaires du civisme, je poserais un petit écriteau sur ma porte d’entrée avec un brillant mot d’esprit du genre : « pas de colporteurs et surtout pas de ti-enfants déguisés » ou « avertissement : lames de rasoir dans toutes les pommes » ou quelque chose d’un peu plus trasho-shakespearien du genre : « no trick and no treat : just fuck off! ».

C’est tellement une fête déprimante que dès le lendemain, on s’égaille un brin avec la fête des morts. De plus, l’Halloween n’est pas véritablement une soirée d’épouvante et d’horreur où les meurtres sordides terrifient la populace. Même le ridicule ne tue pas ce soir-là, c’est vous dire.

Ainsi, notre contribution à la fête celtique (oui, oui, c’est une fête originaire d’Écosse et d’Irlande) ne sera que de déguiser notre blogue. Les Vieux Garçons, eux, seront à la maison déguisés en gars qui ne fêtent pas l’Halloween.
En passant, dans un élan maternel qui l’honore, Magda fait dire aux tout-petits de s’habiller chaudement et de mettre des bandes réfléchissantes sur leurs mignons petits costumes.

9 commentaires:

Clépétar a dit...

Moi, je déteste l'Halloween, mais c'est parce que le lendemain, le monde entier se donne le mot pour remplacer les décoration d'Halloween par celles de Naël...

Peccadilles a dit...

Ah tiens, moi je suis super frue de ne pas avoir eu de party d'Halloween cette année, je voulais tellement sortir mon beau déguisement.

Je me reprends ce soir, je fais la tournée de tout le quartier avec Coquinette. C'est plus fort que moi, je la trouve tellement belle que je tiens absolument à la montrer déguisée à toute la parentée.

Marie-Andrée a dit...

Excellente idée que de déguiser votre blogue! J'ai eu une hésitation monstre lorsque la page est apparue et j'ai donc vérifier l'adresse pour m'assurer que j'étais au bon endroit. Votre quota de temps libre ne cesse de m'épater.

François Lafrenière a dit...

L'Halloween a pourtant aujourd'hui une fonction sociale incroyablement essentielle; elle est la seule chose qui empêche les commerces de poser leurs décorations de Noël avant le 1er novembre. Sans l'Halloween, le père Noël serait probablement déjà au poste dans tous les centres commerciaux de la province!

Anonyme a dit...

Bon déguisement...mais je l'aime pas :o((( Je vous aime mieux en vieux garçons...les coureurs de jupons ne sont plus à la mode (bon p-ê que les vieux garçons aussi sont démodés mais au moins ils sont rigolos) !!!

Jacinthe

Nath a dit...

N'est-elle pas prévenante cette chère Magda? Je l'adore:)

Je vous adore aussi les gars! L'histoire de l'humanité se résume en un seul mot: évolution! J'ai hâte de voir comment le câble va prendre le bord;)

a+

L'Indécise a dit...

Hahaha!! Combattons le stress en riant du monde déguisé!

Nath a dit...

Ah ben je me suis trompée. ce n'était qu'une mascarade....

Miss Lola a dit...

Je me suis en effet demandé aussi si l'Halloween n'était pas synonyme de gaspillage et de caries!!