mardi 28 août 2007

Le hit radio

Plus tôt, cet été, une amie a reçu quelques copains - dont moi - à souper. La conversation variant d'un sujet à l'autre, je finis par toucher le sujet de l'heure: la chanson 100 years from now de Dennis DeYoung et Éric Lapointe. Entre un ami qui voue le même culte que moi à cette ignoble chanson, l'excitation monte. On se confie où on l'a entendue pour la première fois, on se partage des rumeurs d'anecdotes de spectacles avec les deux chanteurs, on se chante des bouts, c'est l'euphorie. Nous sommes groupies.

Une chanson d'Éric Lapointe et... qui? nous demande une amie, incrédule devant notre enthousiasme. Dennis DeYoung! Le vieux hasbeen de Styx! Voyons! Tsé, il ne pogne plus nulle part sauf au Québec! Aiguillé par des génies du marketing, le gars s'est fait copain-copain avec une de nos vedettes locales pour enregistrer une nouvelle chanson... bilingue! Et ça donne 100 years from now, une chanson sirupeuse entendue mille fois, à moitié pop à moitié métal et complètement médiocre.

Ah désolé, je ne l'ai pas encore entendue nous balance un autre ami. Offusqué voire carrément insulté, l'ami qui la fredonnait avec moi précédemment s'insurge que la chanson joue tout le temps à la radio. Je dois pas écouter les bons postes! réplique l'ami. Je lève un sourcil. Impossible, la chanson joue carrément partout, sans arrêt. J'ai du mal à y croire.

Eh ben, je porterai attention envoie l'ami ignare, tentant de clore le sujet. Ça ne se passera pas comme ça. Je me lève et j'allume la radio. Ça joue tout le temps, ça doit bien jouer en ce moment! Mais non, le premier poste nous ballance une mièvrerie d'une fille à la voix interchangeable. Le second aussi. Le troisième entame une chanson intemporelle de Dany Bédar et le quatrième est en bloc de publicités. Ça y est. Notre méga succès jouera au retour, c'est certain. On prend notre mal en patience. On écoute la radio. Plus personne ne parle dans le groupe. L'attention de tous est rivée sur les hauts-parleurs.

De retour à CKOI, on écoute maintenant une chanson de... et une autre chanson poche commence. Eh merde. La tension redescend au sein du groupe et l'envie revient de revenir à des sujets plus triviaux revient. Ça ne se passera pas comme ça. J'empoigne le téléphone, compose un numéro et le porte à mon oreille. Où t'appelles? me lance-t-on. J'appelle CKOI pour demander la chanson!

Tous les visages se retournent vers moi. Des sourires s'esquissent. J'ai à nouveau l'attention de tous. Au bout de la ligne, le téléphone sonne. Mon enfance passée à appeler dans les stations de radio me sert enfin.De quelques secondes, mon attente passe à quelques minutes. Les discussions ont repris et on ne se soucie plus de moi. Et l'animatrice répond. Je hurle littéralement. JE VEUX ENTENDRE LA TOUNE DE DENNIS DEYOUNG ET ERIC LAPOINTE!!! L'animatrice éclate d'un rire franc. Désolé mon chum, on vient juste de la jouer avant le bloc de pubs, je ne peux pas te la rejouer tout de suite! Désolée!

Je raccroche, choqué. Tous les copains me regardent. Et puis? Elle va la jouer, ta chanson? Non, ils nous la joueront pas: ils la jouent trop souvent!

13 commentaires:

Anonyme a dit...

En plus d'écouter toujours la tv vous acotez aussi la radio...!
Je comprends pourquoi le blog est si peu alimenté ces temps-ci!

Marie-Andrée a dit...

En tant que vice-secrétaire du très sélect fan-club de Dennis The Young à Napierville, je vous appuie à fond dans votre démarche pour faire connaître ce méga-succès aux ignares et autres incultes. À quand un duo Dennis et Laurence Jalbert? Elle aussi, il faudrait la sortir des boules à mites!

Mlle Escobar a dit...

alloooooooooo, la toune ets pas métal, mais bien ROCK. Moi je l'adore, ça me shake toute en dedans.
arrête de dire à tout le monde que je veux aller au yulblog bon.

Le Wawaron d'la Montérégie a dit...

Merci pour cette info. Je me demandais depuis quelques siècles qui pouvait bien chanter cette chanson...

Je n'avais reconnu ni monsieur Lapointe ni monsieur The Young :)

Waitress a dit...

Avec tout le temps que vous passez devant la télé, je suis incroyablement surprise que vous trouvez le temps d'écouter la radio ET de souper avec des amis !!!!!!!
Belle surprise, oui ! ;)

yanick a dit...

haha, jecoute la radio en se moment, et devine donc ce qui joue? BEN OUI ! 100years from now, haha, sur energie!

Kim St-Pierre a dit...

Excellent post!

Marie-Eve a dit...

Je suis vraiment désolé mais la toune de l'has-been Denis The Young et du super méga-aloco-fini Éric Lapointe qui-a-besoin-de-télé-souffleur-pour-chanter-parce-qu'il-a-fait-une-ligne-de-trop n'accote en aucun cas La reprise MORE THAN A FEELING de Sylvain Cossette alias jai-la-voix-de-quelqu'un-qui-s'est-fait-castrer!
Un vrai délice pour les oreilles!
Lui il a compris comment massacrer de vieux succès Soft-Rock!

Anonyme a dit...

euh, pas capable. Cette chanson là m'agresse à un point inimaginable.

Anonyme a dit...

Ah... c'est à cause de gars comme toi que l'on l'entend si souvent !!!!!

-J- a dit...

Vraiment moi cette chanson là me reviens pas du tout...Peut-être à cause que je n'aime pas Éric Lapointe mais bon... c'est vrai que c'set un succès cette été!!!

Annie a dit...

Poouaah!! Trop drôle! Tu devrais essayer de faire la même chose avec "soir de Scotch" de Luce Dufault à cité rock matante. La toune est sortie, je devais porter des joggings roses tellement c'est vieux (mettons en 92) et elle doit jouer minimum encore 4-5 fois par jour!
www.ipucenini.spaces.live.com

François / François a dit...

Éric a tout de même réussi à articuler "hécatombe" comme il faut au début de la chanson.

Ça m'a secoué, un tel registre de langue au milieu des rimes pauvres.

Chapeau!