vendredi 6 juillet 2007

Terreur sur la rue Henri-Julien

Il y a un fléau extrêmement grave qui nous accable en ce moment et il est de mon avis que nous n’en parlons pas assez. Je ne parle pas ici du longicorne d’Asie ou des conflits multiples qui criblent le Moyen-Orient ou encore de cette mode dépassée qu’est le braquage de banques (quoiqu’il n’y a plus rien qui me surprenne qui vienne de Longueuil). Les plus perspicaces d’entre-vous l’auront certainement deviné, je parle plutôt du cr%?$*&?@*&?%$ de vol de bacs verts.

Le vol de bacs verts sévit à Montréal comme nulle part ailleurs. En allant m’en procurer un nouveau, ayant été moi-même une victime de ce recel récupératif, je fus informé par le gentil petit fonctionnaire que 40% des nouvelles demandes de bac vert étaient faites par des victimes de vols.

Pour l’amour du Saint-Sacrement, comment peut-on justifier un vol de bac quand l’on sait que ça prend 5 min. aller s’en procurer un nouveau? Le gentil petit fonctionnaire pensait, lui, que ce sont surtout des mécréants qui cultivent des substances illicites à l’intérieur de leur logis et qui ont besoin de gros bacs de terre. Ma propre théorie est plus simpliste: il y a un réseau underground de trafic de bacs verts qui se revendent dans des pays d’Asie du Sud-Est, ou encore, Montréal abrite une bande d’épais qui pensent que le civisme, c’est l’art de conduire une Civic.

Bref, le mystère demeure entier et probablement le restera-t-il encore pour plusieurs générations. Priver quelqu’un d’un bien qui sert la collectivité et qui sert l’environnement, ça va être long avant qu’on puisse justifier un acte pareil.

18 commentaires:

Anonyme a dit...

Dans Ville-Marie on est passé du bac au sac.. Pas mal plus pratique! pas besoin de chercher pour ton #$?@#$? de bac à la fin de ta journée de travail et le stock ne vole plus dans les airs au moindre coup de vent!!!

J a dit...

je me trompe où celui que vous avez perdu avant au préalable été volé par vous???

Peccadilles a dit...

C'est parce que vous n'avez rien compris, il faut en demander 2. Pour convaincre le préposé d'éco-quartier, dites simplement que vous récupérez énormément ou que votre ancien est brisé.

Quand on trop de bacs, on ne se les fait jamais voler, la preuve: j'ai gardé mes 4 bacs pendant 8 ans...et je les aurais encore tous si je ne les avais pas oublié dans mon ancien logis.

Jeune Homme a dit...

Ne vous en déplaise, ce fléau n'attaque pas seulement l'île!
Dans la vieille capitale c'Est la course au bac le lendemain de la récup pour être certain de ne pas se le faire buster. J'ai même vu deux femmes en voiture tenter de se saisir de mon bac un matin... Honte nationale!

Annie a dit...

Parfaitement d'accord!! Je me suis moi-même fait sauter mon bac vert par un gros colon de l'autre côté de ma rue qui s'en sert pour serrer du stock chez eux... J'étais tellement frustrée!! Un jour, le bon Dieu le punira!!!!

JUlie a dit...

pourquoi voler un bac quand on peut simplement s'amuser à le prendre et à le laisser sur une rue avoisinante?? ok ok j'ai honte, plaisir de saoul....c'est juste arrivé une fois je vous le jure

Mouchtach a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Kim St-Pierre a dit...

Dans Villeray, sur les vélos, on peut voir les petits bacs verts à la place des caisses de lait du Plateau.

Sur le Mont-Royal, l'hiver, on peut voir des enfants glisser en gros bac vert.

Sérieux.

Le JP d'amérique a dit...

Peut-être qu'on ne vole pas les bacs mais qu'ils se perdent au même endroit que les bas... C'est seulement une hypothèse...

Annie a dit...

Je crois que le phénomène "déménagement" y est pour quelque chose. Je vois beaucoup de gens se servir de leur bac pour transporter leurs trucs et le mettre dans le camion en partant.

Émilie a dit...

Je viens de me taper en rafale tous les messages des Vieux Garçons! Parce que je trouvais ça drôle et intéressant? Oui. Parce que je n'avais rien de particulier à faire? Aussi. Quoi qu'il en soit, vous maniez très bien la plume et l'art de raconter les histoires, et grâce à cela, la lecture devient très intéressante. Julie (amie du secondaire d'Étienne) m'a parlé de ce blogue la semaine dernière et, connaissant mon type d'humour, m'a suggéré de venir y faire un tour. Voilà, j'adopte.

J'étais contente d'avoir de tes nouvelles, Étienne, et ta coupe de cheveux a bien changé depuis le secondaire. Je t'en félicite.

Bonne chance avec Chelsea et votre « proximité spirituelle »!

Pierrot Lapin a dit...

Tant qu'a penser conspiration peut-etre que c'est le lobby des coupeurs d'arbres qui volent les bacs pour nous inciter à couper plus d'arbre...

supers célibataires a dit...

Le truc, c'est d'avoir un bac vert troué... Le mien est défoncé sur le côté, mais en le transformant en jeu de Tetris, je réussis à le remplir et il est peu attrayant pour les voleurs! En passant, j'ai découvert votre blog la semaine passée, et quel divertissement ;-)!

Anthony Naglaa a dit...

C'est effectivement une terreur terrorisante.

Anonyme a dit...

Le vol de bac, c'est un cercle vicieux.

Un jour, je me suis fait piqué le mien. J'ai appelé à la Ville pour savoir comment faire pour en avoir un autre; on m'a dit qu'il y aurait des frais.

Découragée d'être freiné ainsi dans mes élans d'écologisme, j'ai cédé et j'ai piqué celui du voisin.

C.Q.F.D.

Anonyme a dit...

Kess qui se passe les vieux garçons? Vos post sont de moins en moins intéressants et de plus en plus espacés. À cause de l'été? Est-ce que vous sortiriez sans nous le dire?

Annie a dit...

J'aime pas ça les gars...trop longtemps sans post...svp, ne nous faites pas la même mauvaise surprise que Philippe Piette et Andrée-Anne, là je serais à boutte!!
www.ipucenini.spaces.live.com

Elise a dit...

ahaha j'aime bien l'idée selon laquelle le civisme est devenu un mot dont le sens devient de plus en plus perdu parmi les croyances populaires