vendredi 27 juillet 2007

Une soirée aux Francofolies

Ce soir, nous avons décidé de mettre le pied hors de notre domicile et de nous rendre aux Francofolies. Après tout, Qbanito offrait un spectacle gratuitement pour les badeaux sur la rue et nous n'allions surtout pas manquer ça: on l'a tellement vu à la télé l'été dernier, il nous fallait le voir en chair et en os... et peut-être en train.

Il nous faut toutefois mettre quelque chose au clair, disons nous la vérité entre six yeux: les Francofolies, c'est pas hot (et ce, même si Rock n'doudou s'acharneront à vous convaincre du contraire).

D'abord, arrivés un peu avant notre spectacle attendu, nous avons pu déambuler sur le site pendant que la grande fête d'ouverture se déroulait dans l'allégresse. Tendant l'oreille vers Daniel Boucher qui avait un public, pour une fois, nous avons préféré partir à la recherche d'autres spectacles plus intéressants, pour découvrir que toutes les scènes étaient désertes: aucun autre spectacle ne pouvait faire concurrence à ma gang de malades. Il était dorénavant 21h55 et Qbanito devait prendre la scène d'assaut dès 22h, il fallait faire vite et regagner notre scène.

Comme nous savions que l'équipe Spectra, qui organise les Francofolies et le festival de Jazz, notamment, avaient eu la bonne idée il y a quelques années d'aménager des voies de circulation piétonières sur les côtés de la grande foule, nous décidons d'utiliser celles-ci. Erreur! Cette année, leur accès est réservé à quelques personnes VIP triées sur le volet. Les VUP (Very Unimportant Person) doivent plutôt emprunter un itinéraire tracé dans les catacombres du centre commercial avoisinant. Et si parfois j'en beurre un peu épais lorsque je vous raconte des histoires, cette fois, je dis tout à fait vrai. J'aimerais que ce soit une blague, mais non, je n'invente rien. Il faut faire un détour absurdement interminable alors que des corridors VIP sont aménagés au profit de 4 personnes. Cette fois, j'étais en rogne.

Notre arrivée à Qbanito se fait donc à 22h05. Heureusement pour nous, le spectacle n'est pas commencé. 22h15, 22h30, toujours pas commencé. Le kiosque de renseignements nous informe qu'il faudra attendre que le grand spectacle se termine avant que Qbanito se pointe le bout du nez. Pour prendre son mal en patience, Attrayan attrape un pamphlet et commence à écumer la programmation pendant que je tire l'oreille du côté de la grande scène. Plus tôt, on y chantait une chanson en arabe. Cette fois, Marco Calliari chante une chanson italienne. Et nous attendons Qbanito, qui s'exprime à moitié en espagnol. Coudonc, sommes-nous bien aux FRANCOfolies ou sommes-nous plutôt au festival de Jazz? Attrayan, toujours dans la programmation, me fait remarquer un spectacle des Moquettes Coquettes avec notamment, Marco Calliari. Je regarde distraitement et voit plutôt un spectacle de Marjo avec... Marco Calliari! Voyons! Je l'aime bien, mais il ne chante même pas en français! C'est confirmé, nous ne sommes décidément pas aux FRANCOfolies mais bien aux MARCOfolies!

Finalement, avec tout ça, l'horloge indique qu'il est passé 23h et Qbanito n'est toujours pas monté sur les planches. Tant pis, alors. Nous quittons le site au son de Marco Calliari qui entonne Bella Ciao en rappel, sans avoir vu notre chanteur de reggaeton. On aurait du rester devant la télé.

5 commentaires:

Dathu a dit...

ça m'enlève complètement le goût d'y aller...
On drait que les organisateurs ne réfléchissent pas de la bonne façon!!

Lord Bob a dit...

Pour vous citer : "Dehors c'est pour les caves". Vos dernières aventures à l'extérieur semble confirmer cette affirmation. Moi je rajoute: "si c'est vraiment bon ils vont finir par le mettre sur DVD". Lachez pas l'hiver approche et les gens n'auront plus de raisons de sortir.

Evelyne a dit...

J'aimerais bien nous défendre...
Mais non.
Parce que vous avez raison!

Clépétar a dit...

Si vous passez par la tente des Souvenirs des FrancoFolies (oui, parce que quand il pleut, il faut bien se réfugier quelque part), Marco Calliari est le seul à y vendre sa «merch» perso! (Lire t-shirts de différents styles, épinglettes et autres trucs qui suscite autant mon envie...)

Anonyme a dit...

Ta manqué quelque chose chéri parce que le show de Qbanito était vraiment trop malade! Son nouveau cd est vraiment meilleur que le premier!

Mais je suis completement dakor que on est loin de fêter la musique francophone... ca ressemble pas mal a un 2e festival de jazz! sauf quia moi de monde.... oops!