mercredi 19 septembre 2007

Chuck (2)

La propagation ne s'arrête pas. Après ma remarque de la semaine dernière (ici), le phénomène se continue en repoussant les limites du Chuck. Car il avait l'abondance de personnages nommés Chuck et il y avait la nouvelle série intitulée Chuck.

Maintenant, on aura cette fois, dans la nouvelle série Pushing Daisies, un personnage FÉMININ prénommé Chuck. Le Chuck n'est plus uniquement masculin.

Et ce n'est pas tout. Je pensais être à l'abris du Chuck en allant au cinéma voir un film bien de chez nous, mais non! J'ai pu constater que le film québécois Bluff met aussi en vedette un personnage prénommé Chuck, sous les traits de Nicolas Canuel. Bien avisé, Attrayan m'a rappelé que le Chuck n'en était pas à sa première présence chez nous car Loft Story 3 avait son Chuck avant tout le monde.

C'est dorénavant trop gros pour être un simple hasard. Je redoute maintenant la conspiration.

11 commentaires:

Anonyme a dit...

Il y a aussi un Chuck dans Gossip Girl, nouvelle émission américaine...

REEKEEGEE a dit...

et vous mangez quoi devant Hilary ?

des Chuck-Wagon ?

Omer deSerres a dit...

Bienvenue dans le club de scrapbooking les gars!

Marie-Andrée a dit...

Tant qu'on ne nous ramène pas Chuck Norris, je peux vivre avec cette invasion!

Anonyme a dit...

Je vous ai vu à Télé-Québec, monsieur.

Anonyme a dit...

pis dans Charlie Brown vous l'oubliez??

kamyzz a dit...

J'comprends pas grand chose puisque je ne parle pas l'anglais, mais je me suis dit que ça vous intéresserait peut-être.

http://www.break.com/nbcchuck/chuck.html

Wawaron a dit...

On dirait une annonce pour une émission à nbc... il a l'air comique...

Anonyme a dit...

Je vous recommande le tres addictive blog dooce.com, qui publie chaque jour une photo de Chuck le chien. Tres marrant...
http://www.dooce.com/archives/daily_chuck/09_21_2007.html

melodee a dit...

ca c'est comme les films américains où il y presque toujours un gars qui s'appel jack!

Elise a dit...

J'ai eu la même réflection en entendant le nom qu'a éructé mon téléviseur mercredi dernier pendant cette même émission qui revisite le rôle du narrateur pourtant souvent boudé. Mais, que ce passe-t-il donc? Est-ce une mode qui passera telle les films sur les dinosaures? Ou alors est-ce une tranquille lobotomie nationale qui préparera une élection américaine éloignée? Je peux pas dormir la nuit...