vendredi 16 mars 2007

Bible Camp ou Hogwarts?

Hier soir, alors qu’il n’y avait plus de DVD de la saison 2 de Battlestar Galactica au vidéoclub de mon quartier, j’ai pensé perdre la foi. J’étais perdu, amer, à la recherche d’un sens profond au puissant désarroi qui me tiraillait les entrailles. J’ai donc loué Jesus Camp pour retrouver la paix intérieure.

Jesus Camp est un documentaire réalisé par deux réalisatrices états-uniennes qui traite de l’endoctrinement des enfants chrétiens dans les Bible Camps du sud des U.S.A.. Un Bible Camp, pour les hérétiques qui ne sauraient pas c’est quoi, c’est une sorte de camp d’été où au lieu de faire du poney ou des randonnées pédestres, on parle de Jésus, du Diable, de l’absolution de nos péchés et de comment c’est pas beau l’avortement.
Dans le film, pendant le camp, les organisateurs invitent le président Bush et ce dernier se présente effectivement, sous la forme d’une silhouette de lui grandeur nature en carton et les enfants le bénissent car le président Bush est bon et il est un ardent défenseur de la foi chrétienne.

Il y a aussi des dizaines d’enfants qui pleurent parce qu’ils ont commis quelque chose d’impardonnable comme niaiser un camarade dans la cour d’école ou parce qu’ils ont pas fait leurs devoirs ou parce qu’ils ont manqué de respect à une figure d’autorité. Avec une bouteille d’eau Nestlé bénie, la pasteure Becky Fischer les lavent de leurs ignobles fautes et les enfants pleurent encore plus parce qu’ils sont propres et le Seigneur les aime beaucoup.

Jusque là, ça me va. Je me dis que j’aurais aimé ça que le Seigneur m’aime moi aussi quand j’étais petit, mais j’étais trop occupé avec mes GI Joes et les frères Mario pour vraiment aller à l’église pis tout le kit. Ce que je me souviens de Jésus, c’est qu’il me prenait mes amis pour leur cours de catéchèse pendant que moi j’étais pogné pour aller en morale.

Mais, à un moment donné dans le documentaire, Becky Fischer du Bible Camp va trop loin. Pas quand elle fait maquiller les jeunes avec des camouflages de soldats et leur fait scander: « We are at war! We are at war for God! » ce qui somme toute peut se défendre vu que les Musulmans sont tous des pas fins potentiels (demandez à Jack Bauer, il vous le dira).

Non, Becky dépasse les bornes quand elle condamne Harry Potter et dit aux enfants que c’est très mal de lire ses aventures car c’est un sorcier et les sorciers sont des suppôts de Satan. Elle en rajoute en disant que si Harry Potter avait vraiment existé et qu’il avait accompli toutes ces bonnes choses, il aurait quand même fallu le chasser puis le tuer. D’abord, je voudrais dire à Becky que Harry Potter se laisserait pas prendre aussi facilement puis que même une fois pris, il aurait pu lui faire un experlliamus ou un getthefuckoutofmyfacebitchadabra.

Apprendre à des enfants à se préparer pour une guerre de religion et les envoyer dans la rue recruter des croyants qui s’ignorent, je trouve ça bien pour les jeunes. Ça leur forme le caractère, ça développe leur sens d’initiative et ça les prépare à la fin du monde de manière responsable. Mais, blaster Harry Potter, je trouve ça pas mal lâche. Voyons! Menacer de mort un pauvre orphelin qui veut sauver le monde des griffes du terrible Voldemort!

Je trouve ça un peu exagéré.

16 commentaires:

Fredesk a dit...

:o)

Espérons que ça n'existe pas pour de vrai ces Jesus Camp.

Eille vouloir tuer le merveilleux... ils veulent en faire de la chair à canon ou quoi ?

Jo a dit...

après lecture attentionné du post d'aujourd'hui...et en me fiant, non pas a mon flaire, mais a la migraine qui me prend soudainement la tete, il ne me viens qu'une seule pensée..."est-ce que c'est le retour du vieu garcon intello???"

Une femme libre a dit...

Les extrémistes, quel que soit leur camp, sont une plaie et un danger pour le monde. Votre article d'aujourd'hui est fort pertinent. La droite religieuse américaine fait peur!

Anonyme a dit...

lol très bon post Attrayan ....

en passant Jo!
je comprends pas ou tu vas chercer ton histoire d'intello si les posts avec un de profondeur et d'humour à double sens tu les comprend pas que ca te donne un migraine eh ben... Va lire les chroniques de Chantal Lacroix !

Attrayan a dit...

Pas de chicane s.v.p.. Tout le monde a droit à son opinion ici et toutes réparties cinglantes impliquant Chantal Lacroix ne seront pas tolérées sur ce blogue.

;)

Tchernobil a dit...

Très fort.

jo a dit...

ne vous leurrer pas...mon commentaire précédent n'était pas une critique négative...un texte qui conduit a une réflexion suffisament puissante pour entrainer une migraine est un texte qui mérite d'être lu!

Tout comme un texte léger, divertissant et thérapeuthique le mérite aussi d'ailleurs!

;o)))

M Cheezburger a dit...

hahaha!
Bitchadabra! Très, très drôle!

Anonyme a dit...

Justement, en lisant votre post, ça me fait penser au reportage de ce soir sur RDI, "Les bals de pureté"?, pas sûre du titre, scusez, je l'ai pogné en rafales, je faisais le souper et je revenais tout juste du lancement des trois bloggueurs.

C'était assez spécial comme ambiance, ça va sûrement repasser en fds. Mais ils sont fous ces Américains!

Caroline a dit...

Ca fait peur tout ca.... J'y tiens moi a Harry...

;)

M a dit...

"getthefuckoutofmyfacebitchadabra."

mouahahahaha

Merci Attrayan,
j'ai eu peur que tout ça ne soit vrai...
ouf!
c'est pas vrai hein? dis?

Attrayan a dit...

Il faut louer le film! Je vous jure sur la tête de Hermione qu'on y parle de tuer Harry Potter!

Josie a dit...

Harry Potteux est un vilain!
Dieux est grand et bon!

Merci de votre écoute. Maitenant, je retourne dans ma cellule capitonnée.

Marc-Alex a dit...

Il n'est pas croyable que de tels camps existent encore aujourd'hui en Amérique !

denigreur a dit...

ouais, c'est pas des farces, c'est vraiment des déjantés ce monde là. Des extrémistes, il y en a pas juste au Moyen-Orient.

C'est vrai que le satanisme a tué un paquet de gens dans le monde depuis longtemps...

J'aimerais bien voir le nombre de morts au nom de Jésus et le nombre au nom de Satan depuis 2000 ans.

"getthefuckoutofmyfacebitchadabra"
priceless ! :)

Le Pantin Bleu a dit...

J'ai bien ri, parce qu'une de mes tantes ne laisse pas lire Harry Potter à ses enfants.
Tsé.
HARRY, aw.
Il est si héroïque.
Aimons Harry.
<3