mercredi 4 avril 2007

Attitude mâle

18h50. Je zappe. Je tombe sur Flash, où l'adorable Marie-Hélène Poitras fait sa critique de disques hebdomadaire. J'arrête mon zapping et m'installe à TQS. Je suis en mode stand by. Je n'ose pas commencer à écouter une émission attentivement, conscient que la soirée de hockey commence bientôt et qu'Attrayan va bientôt apparaître pour réquisitionner la télévision.

18h59. Flash se termine. Ne sachant pas trop quoi écouter, je laisse TQS continuer à me divertir. Donnez au suivant suit à l'instant.

Apparté
Il y a quelque temps, suite à la lecture d'un texte de Catherine Pépé où elle faisait part de son incapacité à ne pas pleurer devant les gestes de bonté de Donnez au suivant, Attrayan m'avait avoué avoir pleuré en l'écoutant lui aussi. J'avais ris de lui et de sa sensibilité de fillette, sans jamais avoir vu une seule image de l'émission.
Fin de l'apparté

19h00. Le générique commence, donc. Je me dis que l'occasion est trop bonne, que je dois jeter un oeil sur l'émission pour voir par quelle sorte de catharsis ils ont réussi à faire pleurer mon viril colocataire. Je me fais toutefois une promesse: il sera hors de question que je pleure. C'est une question de virilité. De testostérone. De force de caractère. D'attitude mâle. Je ne suis pas une mauviette, moi, je ne pleure pas d'émotion en regardant la télé.

19h06. Je pleure à gros sanglots devant cette pauvre fille qui a les dents croches et qui va se faire arranger la dentition grâce à l'émission.

Chantal Lacroix, je te haïs.

13 commentaires:

Doparano a dit...

Ça m'étonnes qu'un gars de télé comme toi qui se vante haut et fort de tout regarder n'ait pas encore compris l'utilité et l'économie incroyable relié au visionnelement de diverses émissions comme "Donnez au suivant" ou même "Les retrouvailles de Claire Lamarche".

Moi je sauve en psy, pleurant tout mon saoul devant ma télé.
Une vraie thérapie.

Une femme libre a dit...

Écoutez la voix de la sagesse de Doparano. Si on a un système lacrymal, c'est pour qu'il soit utilisé et c'est bon pour la santé. Vous venez de faire une découverte importante, Qu'àcelanEtienne. Et c'est encore à cause de votre maîtresse: la télévision, qui vous enseigne la vie, semble-t-il. Et remerciez aussi Chantal Lacroix!

denigreur a dit...

Fais-toi en pas, il y a pire en frais de mauviettisme. Par exemple, j'ai pleuré comme un veau qui venait de perdre sa mère en écoutant Click avec Adam Sandler. Essayez donc de battre ça !

M a dit...

Tu vois là où il y a des larmes il y a aussi le plaisir d'être "comme tout le monde!"

Moi aussi j'haïs ceux qui me font brailler...

Catherine Pépé a dit...

J'ai juste vu du coin de l'oeil la pub de Donnez au suivant où Mes Aïeux arrive en chantant autour d'un petit enfant malade et je suis partie à brailler.

Conclusion: Chantal Lacroix est démoniaque.

Fredesk a dit...

En fait, ça dépend de votre état de réceptivité du moment... car à une autre heure ou si vous êtes moins fatigué, vous braillerez pas pantoute devant les mêmes images...

Mais vous avez raison aussi : ça fait du bien de se laver les yeux de temps en temps. Comme ça pas besoin d'acheter des larmes artificielles pour humecter... C'est des émissions économiques, finalement. :)

Véronique a dit...

Je ne pense pas que je pourrai un jour regarder une émission qui me fasse plus pleurer que la fameuse scène dans Retour au bercail où on croit pendant un trop long instand que le bon vieux Shadow est mort...

Neuneuh a dit...

Moi j'ai déjà pleuré en écoutant les Simpson. C'est quand le tit reine au nez rouge (le chien laaa) se fait abandonné dans un parking désert...

Peccadilles a dit...

Dans la Petite sirène (celui de pas walt disney) quand la fille éclate en mille moules parce qu'elle n'a pas voulu tuer son prince, c'est impossible de rester impassible.

Ou dans le Roi lion quand le papa lion meurt.

Ou dans la Belle et la Bête quad le prince meurt.

Mais le pire des pires : Le Tombeau des Lucioles. J'ai jamais vu un film aussi triste, une larme n'attends pas l'autre et ça dure tout le long du film. "When shit hits the fan" comme disent certains.

Mlle Escobar a dit...

HAHAHAAHAHAHAHHAA
HAHAAHAHAHAHAHHAHAHAHA
HAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA!!!!
J'aimerais beaucoup que tu pleures quand on va aller voir TMNT, ok-merci.

Hahahahhahahaha!
(j'te lâcherai JAMAIS avec les TMNT)

Sébastien a dit...

Moi, je passe proche de pleurer pas dans les moments tristes, mais dans les moments solennels, genre comme quand les Elfes viennent appuyer le Rohan dans Le Seigneur des Anneaux. Ou même quand les Mighty Ducks finissent par gagner leur partie de hockey, à la toute fin.

Marie-Chaton a dit...

Moi c est quand Karine Vanasse mange sa confiture en pleurant sur le bord du lac dans Séraphin que je n'ai pas pu empecher les larmes de couler...

Aurélie a dit...

Moi j'ai pleuré dans Armagedon.
Pas à la fin non, dans les toutes premières minutes, un narateur nous parle de la Terre sur laquelle il y avait des Dinosaures et tout leur règne s'est étteint bla bla
Les dinosaures sont tous morts, ça me tue!
C'est à ce moment là que j'ai réalisé la... l'absurdité? futilité? enfin, ça là de la vie et de l'existence humaine. ahah!
Sinon Little Miss Sunshine, la finale totale. Juste à l'évoquer, mes canaux lacrymonaux frissonent