mardi 17 avril 2007

Une lettre d'amour

Cher ami,

Voilà bientôt 6 ans que tu es rentré dans mon univers et l'a chamboulé. Dans ma tête, dans ma vie, il y a très clairement un avant et un après toi. Et ton arrivée chez moi a rajouté la petite épice, le petit piquant qui manquait à ma vie.

Lorsqu'on est séparés longtemps, comme l'été dernier, il m'arrive souvent de penser à toi et de soupirer en me disant que tu me manques. Car voilà, tes absences sont longues comme une journée sans soleil. Chaque fois que nous nous quittons, j'ai un petit haut-le-coeur à penser que je devrai attendre si longtemps avant de te revoir, même si ce n'est souvent qu'une semaine. Et chaque fois que je te retrouve, tu dois me quitter avant que je n'aie pu avoir assez de toi.

Tu me fais vivre des émotions tellement fortes. Peu de personnes peuvent se vanter d'avoir fait battre mon coeur si fort. Certes, tu me déçois parfois. Oh, pas souvent, mais il arrive que tu ne soies pas à ton meilleur. D'ailleurs, notre relation depuis la fin janvier n'était pas des plus fortes. Nos rencontres était dans le convenu, le déjà-vu, frisant le banal. Mais voilà, depuis deux semaines, je te sens revivre, je te sens renaître. Je retrouve celui que j'aime. Je revis les frissons qui étaient si fréquents lorsqu'on s'est connus.

Le fait que tu soies souvent hors de toi n'enlève rien à mon plaisir. Bien au contraire. Si ça se trouve, je ne t'apprécie que davantage. Je t'aime bougon. Je t'aime au bout du rouleau. J'envie ta force de caractère, ta détermination. Rien ne semble pouvoir t'atteindre et t'abattre. Lorsque tu as vaincu ta dépendance à l'héroïne, tu m'as surpris. Lorsque tu es revenu de la mort, tu m'as excité. Lorsque tu as pleuré, j'ai pleuré aussi. Mais lorsque tu t'es exilé et que tu m'as fais croire que tu partais pour de bon, je ne t'ai pas cru. Je savais que tu me reviendrais, plus vivant que jamais.

C'est la première fois que je t'écris. Je ne sais pas si tu lis ce blogue, mais cela a bien peu d'importance. Ce n'est pas tant à toi que je voulais témoigner mon amour qu'à l'ensemble du monde. Certains diront que tu n'existe pas, que tu n'es qu'un personnage de fiction mais je ne les écouterai pas. Dans mon coeur, je sais que tu existes. Alors ce soir, je me décide à faire mon coming out: j'aime un homme, d'un amour passionné. Il s'appelle Jack. Jack Bauer.

Jack, je t'aime.

12 commentaires:

Lui-là a dit...

Very émouving ! :o)

Véronique a dit...

Je pensais que c'était un hymne d'amour pour le câble.

J'étais pas si loin que ça.

Jack a déja 6 ans ?
WOW. J'ai 6 ans de retard à rattraper. J'ai besoin d'une année sabbatique je crois

**SaRaH** a dit...

Waou! Quel hymne! La larme à l'oeil, le soleil dans mon coeur je retourne à mon visionnement!


Haha! Vraiment touchant mais c'est MON homme , Jack!

Marie a dit...

C'est la première fois que j'écris mais vous me prenez par les sentiments avec Jack. Moi et mon chum on a commencez à écouter Jack il y a 1 mois de ça. Nous en sommes au début de la saison 4. Ouf! On voit plus personne, c'est à peine si on dort. On ne fait que ça. On se donne même des ptits nom... ex: Tes fort comme Jack, arrête de faire ta Sherry. Bref s.v.p ne pas dévoilé de scoop sur les saison à venir. Sinon je devrai faire un choix déchirant. Choisir entre arrêter Jack ou arrêter de vous lire... humm pas facile! mais Jack....

Queen Kahina a dit...

haaaahaaa

la patronne du rade a dit...

le "je t'aime bougon"est assez enorme. mot compte trible pour vous, je ne peux pas dire mieux!

Peccadilles a dit...

Jaaaaack, mon idooooooole !!! Je veux pas t'insulter, mais je crois que t'as aucune chance. Les poilus à lunettes ne sont probablement pas son genre.

C'est bien beau tout ça mais c'est pas juste, vous me piquez tous mes sujets. En revenant du bureau tantôt je riais toute seule parce que je me rappelais avoir déjà fantasmé sur Jack Bauer et là j'ouvre mon ordi et qu'est-ce que je lis ?

Ça fait un mois que je fais des efforts surhumains pour ne pas m'acheter de paquet de cigarette.

Des fois je m'habille délibéremment pareil comme ma fille juste pour voir si les gens vont le remarquer.

C'est bouleversant, j'ai l'impression de devenir télépathe avec vous.

Anonyme a dit...

Hahaha, j'adore, ça vient trop de faire ma journée.

P. a dit...

Osti Étienne, je le devinais trop dans le fond, la fois où nous avons eu cette discussion toi et moi sur Jack. Tu tentais de me convaincre que tout était terminé entre vous, mais j'ai perçu ce désir d'éternité dans tes yeux...

Que du bonheur, je ne vous souhaite que du bonheur...

Mlle Escobar a dit...

Je ne te savais pas si émotif...et si gay. Avoir su, j'aurais arrêté de faire des jokes de tapettes avant...

Go Tinou, go! Love conquers all!

Le Pantin Bleu a dit...

Ça, c'était excellent. J'espère que Jack sera le père de mes enfants. <3

Anonyme a dit...

:-)