vendredi 8 décembre 2006

le combat de karts

Récemment, nous avons voulu faire une soirée jeux vidéos. La console X-Box est bien sympathique et amusante, mais pour jouer à deux, c'est pas super. Pour trouver du SUPER, donc, nous avons ressorti mon vieux SuperNES (mieux connu sous le nom de Super Nintendo)... et avons redécouvert Super Mariokart.


Ah les heures de plaisir! On ne parle pas des différents Mariokart ici, mais bien du jeu originel. Le seul et unique qui vaille la peine d'être joué. La première soirée, nous sommes tombés dans les combats 1 contre 1, et le score s'est terminé 43 à 12 (je ne dirai pas qui a gagné, par modestie). 43 à 12, vous imaginez? Ça fait 55 parties, ça. Beaucoup d'heures à s'acharner sur trois ballons à faire éclater. Nous étions fous comme des lofteurs dans un jacuzzi (moins les rapprochements physiques).


Ah les souvenirs. Je me suis rendu compte qu'on avait chacun notre approche pour gagner à ce jeu. Attrayan a une approche très instinctive et émotive, basée sur le "écoeure moi pas pis je t'écoeurerai pas", alors que je fonctionne de façon beaucoup plus mathématique et méthodique, calculant au point de ne plus avoir de plaisir: je ne joue que pour réussir mes défis mathématiques (prendre une courbe par l'intérieur me fait sauver du temps, par exemple))!


Depuis cette fameuse soirée, dès que l'un de nous se retrouve seul avec la télé, il s'entraîne. Je le sais, j'ai surpris Attrayan tantôt en rentrant. Ici, on ne joue plus à Mario Kart par plaisir. On joue pour s'entrainer et devenir meilleur, meilleur que l'autre. C'est devenu une question d'honneur. Pour un, c'est une question de revanche et d'égo blessé. Pour l'autre, c'est une question de fierté et de conserver sa supériorité, pour montrer qu'il n'a rien perdu de son talent avec les années. Pour tous les deux, c'est une lutte à finir, un combat à reprendre. Rocky 2 était de la petite bière, comparé au combat qui se déroule ici.

Attrayan, je t'attends au salon pour ton match revanche. Viens quand tu seras prêt à m'affronter.

2 commentaires:

Sébastien a dit...

Wow, je me sens très concerné par ce post ! Dans mon propre appart de vieux garçons, Super Mario Kart est la pierre angulaire de nos interactions sociales. Mais on joue juste au Battle Mode, et on est tous rendus tellement bons qu'on est même parfois capable de faire des 3-hit combos ! À quand un tournoi interappart pour le titre de champions de l'univers?

qu'àcelanEtienne a dit...

On te plante quand tu veux.