mercredi 13 décembre 2006

Morning fashion

Le matin, qui dans mon cas n’arrive jamais vraiment avant 10hres, j’ai une routine bien précise que je me dois de respecter si je veux réussir la journée. La première étape est nécessairement la plus importante et c’est l’accoutrement matinal. Dans mon cas, c’est presque me costumer et ce, au plus grand dam de mon coloc qui n’en peut plus de me voir si mal ammanché en se levant. D’abord, un pyjama bleu poudre avec des ti-oursons assis sur des nuages. Une paire de bas beige par dessus lesquelles j’enfile une paire de bas de laine trouée qui glisse quand je marche. Mes sandales (oui, oui) ne sont jamais bien loin au cas où je devrais aller fumer une cigarette ou ramasser le journal.
Le top change souvent par contre. Un bon vieux Marcel blanc un peu translucide car trop petit ou un t-shirt flasque, c’est selon. J’enfile ensuite mon gros polar gris zippé jusqu’en haut avant de me glisser dans mon antiquité de robe de chambre bleue foncée. Par temps vraiment froid, une tuque viendra chapeauter l’ensemble.
Et ce n’est pas qu’on a pas de chauffage, mais je me sens mieux en plus avec la grosse couverte de schtroumpfs qu’on laisse stand-by dans le salon. Là, enfin, je peux prendre mes 3 ou 4 cafés en regardant du bon câble. Quand mon coloc finit par se lever, une légère détresse parcours son regard pendant un bref moment, comme s’il espérait que ce matin serait différent des autres. Puis, il vient me rejoindre avec son bol de céréale et son pyjama bleu poudre avec des ti-oursons assis sur des nuages. À ce moment-là, on est heureux et on sait que la journée sera magnifique.

2 commentaires:

Julfonne a dit...

Mignon, ce texte méritait au moins un commentaire! C'est pourquoi j'en écris un. C'est tout!

Fredesk a dit...

Euh vous utilisez le langage de québécois... en général... mais là, tout à coup, hop, une expression française... questions question... l'un de vous serait-il français des fois ?

j'ai concocté une histoire très épeurante pour les français de France qui pensent s'établir au Québec : quand monsieur Boisclair va enfin finir par remporter son référendum par acclamation vu que personne n'ira voter (voter ? c koi ça ? :) il va y avoir une guerre civile et on se servira des français en guise de pavés à garrocher aux forces du désordre... ;o)))))))