jeudi 18 janvier 2007

Denis et jalousie

Hier soir, Attrayan et moi avons été à une avant-première secrète du nouveau spectacle des Denis Drolet, question que les deux humoristes bruns puissent casser leurs gags devant quelques personnes avant d’affronter le grand public. Je croyais bien qu’une sortie aussi tendance serait toute désignée pour me permettre d’étrenner ma nouvelle coupe trendy et montrer ma nouvelle gueule en public pour une première fois, mais j’avais tort.

D’abord, le spectacle avait lieu loin dans l’est. En métro, c’est le bout de la ligne, pour ensuite prendre un autobus. Autant dire à l’autre bout du monde, près du tunnel LH-Lafontaine. Remarquez, c’est pas bête comme emplacement pour un spectacle « secret » : les producteurs ont sûrement perdu la moitié des invités en les décourageant par la longueur du trajet. Une fois rendus, on a dû prendre place dans un amphithéâtre nous rappelant nos belles années du secondaire, avec des sièges conçus pour de jeunes lilliputiens. Inutile de spécifier que mes genous, difficilement placés dans mon demi mètre carré, s’ennuyaient du salon où nous consommons notre câble. Une fois tout coincé, c’est pas facile d’avoir l’air cool et ce, malgré ma nouvelle coupe de cheveux qui me donnait pourtant une bonne longueur d’avance sur la plèbe. J’ai bien tenté d’attirer les regards, mais la salle n’était pas conçue pour ça... Et comme je voyais qu’Attrayan n’aimait pas mon attitude, j’ai rapidement arrêté.

Je ne jugerai pas le spectacle que j’ai vu, étant donné qu’il est encore en travail et que je me sens incapable de juger une œuvre encore inachevée. Je peux au moins mentionner que j’ai quand même ris aux larmes de nombreuses fois, et que les fans ne seront pas déçus…

Après, pendant le retour à la résidence, j’ai eu envie de pousser un peu plus loin l’exposition de ma coupe trendy et j’ai poussé sur Attrayan pour qu’il m’accompagne prendre un verre. Bougonneux, il a chigné et prétexté un étrange mal à l’estomac pour expliquer son refus. Entre vous et moi, je pense qu’il est simplement jaloux de ma nouvelle aisance en public. Plus j’attire les regards et je fais preuve d’entregent extraordinaire avec les dames, plus il se renfrogne sur lui-même. M’enfin, j’ai finalement réussi à le convaincre d’aller prendre un verre, mais à voir l’air refermé qu’il a affiché toute la soirée, j’aurais du le laisser aller s’enfermer et rejoindre le câble, seul. Sa jalousie est en train de devenir un problème d’attitude généralisé, et j’aime pas trop ça.

9 commentaires:

Fanny a dit...

Mais pourquoi tenez-vous tant à rester de vieux garçons? Il y a tout plein de femmes en chaleur prêtes à vous décoiffer par ce temps glacial...

Une femme libre a dit...

Oups! Je suis inquiète là. Soignez votre relation. Il y a tant de divorces de nos jours. Prudence!

Anonyme a dit...

Peut-être qu'Attrayan veut te garder pour lui tout seul??? As-tu déjà pensé à cette éventualité???
De vieux garçons, votre relation pourrait bien basculer vers Les vieux gays du câble!!!

Grillonnepub a dit...

Une avant-première secrète des Denis Drolet... c'est tiré par les cheveux cette histoire-là! (Pas les tiens, bien sûr!)

Disco a dit...

En tout cas moi mon préférer c'est Attrayan !!!héhé

Lyne-la-lune a dit...

Oh là, la jalousie est un vilain défaut ! Clenche lui une drette, ça replace les idées ! :-) Bah nion, sois tout câlin... Il te reviendra...

cookie a dit...

Mauditttte JALOUSIE, j'connais ça moi la jalousie, j'suis une belle femme, j'vie ça tout les jours.....

catherine pépé a dit...

Quand je pense que j'aurais pu constater de visù la jalousie de l'un et la coupe de cheveux de l'autre. C'était mercredi les DD?!

Note à moi-même: répondre rapidement aux invitations qu'on m'envoit et ne pas toujours remettre ça à dans 15 ans.

Superchill a dit...

Salut mes deux découvertes !

Je ne connais pas votre histoire, mais je m'y connais en coloc.

Attrayan avec raison, protège votre espace vital, afin qu'il reste vivable. Quand une fille même seulement potentielle approche tout se met à basculer. Le bain se doit d'être propre, au cas où. Le frigidaire doit contenir ce qu'il faut pour déjeuner, au cas où. Il faut s'acheter des bouchons à oreille, au cas où. Etc.. Résistez mes chers. Retournez au câble.

Pour ce qui est des cheveux, retournez chez un bon barbier, comme dans le temps, quand il y avait encore des Playboys cachés sous les bandes dessinées.

Ne succombez pas.