mardi 2 janvier 2007

Et puis, ce bye bye?

Bah. Prévisible. Facile aussi, souvent. Ça sentait la recette. Un gag aux 5 secondes. Des sketchs engagés qui énoncent des faits sans gags, pour montrer qu’on frappe encore sur les méchants voleurs. Des coups bas, des tapes dans le dos. Un sketch Tout le monde en parle ennuyant parce qu’ils étaient obligés d’en faire un, sinon tout le monde allait leur reprocher de manquer d’autodérision. Des personnages aimés du public placés ça et là judicieusement. Une recette, quoi.

N’empêche. Si les RBO ont une recette, c’est qu’ils l’ont éprouvée et qu’elle fonctionne. Alors je l’ai trouvé sympa, ce bye bye. Les maquillages étaient incroyables. Je n’ai pas ris souvent, mais je ne me suis pas emmerdé pour autant. Disons que le bye bye m’aura fait sourire souvent, ce qui est déjà pas pire. Au moins ça faisait changement des X-Files.

1 commentaire:

Mary-Céramike Placard a dit...

C'est moi qui paye, c'est moi qui parle!
Ça a fait ma soirée. C'est pas pire, pour un seul gag :)