mardi 23 janvier 2007

Le magasinage - partie 2 : la nécessité

C’est un fait, les filles peuvent magasiner par plaisir. Pour elles, une journée dans les magasins est aussi rafraîchissante qu’une journée à la plage ou à la montagne. Elles s’y aèrent l’esprit en découvrant l’offre, les coupes et les couleurs de saison et terminent leur journée avec l’impression d’avoir vraiment fait quelque chose, parfois sans même avoir dépensé un sou.

Au contraire, si vous voyez un homme dans un magasin, c’est qu’il est là pour acheter, pour combler un besoin. Il y a une chance sur trois qu’il achète dans le magasin qu’il visite, dépendant si c’est le premier, deuxième ou troisième magasin où il met les pieds,. Il ne visite pas un magasin par plaisir mais par nécessité. Par le fait même, il ne peut pas se permettre de terminer sa journée sans avoir acheté le produit puisqu’il en a besoin.

Un homme s’achètera une paire de jeans parce que la veille, sa paire a été trouée, tachée ou déchiquetée. Il n’a que son autre paire de pantalons (pour lui permettre d’aller au magasin) et a besoin de retrouver une nouvelle paire le plus tôt possible. À cause de l’extrême nécessité de la situation, il se doit d’acheter aujourd’hui, et c’est non négociable (d’où son attitude prête à faire des compromis).

Une fille s’achètera une paire de jeans parce qu’elle la trouve jolie ou confortable. Si une fille devait trouer ses pantalons, elle sait comment les recoudre. Si elle devait les tacher, elle connaît les produits nettoyants et peut faire disparaître les taches. Et si elle devait se faire déchiqueter ses pantalons, ce ne serait pas très grave, puisqu’elle en possède douze autres paires. Avouons-le, une fille ne vient jamais à bout d’user ses vêtements. Un jour, ses vêtements sont simplement passés de mode et, incapable de les jeter, elle les tassera dans le côté du garde-robe et fera de la place aux nouveaux vêtements répondant parfaitement à ses besoins.

Le plus absurde, c’est que malgré tout ça, vous n’entendrez jamais un homme se plaindre qu’il n’a rien à se mettre.

8 commentaires:

Mamzelle Shann a dit...

Non, vous vous plaigniez pas c'est sure, pas à votre entourage mais aux vendeuses. Après deux ans dans une boutique pour homme, les hommes s'habillent en moyenne 2 fois par année, et ici je parle d'hommes d'affaire. Les factures se montent souvent près du 1500$ pour 2 complets, 4 chemises, 2-3 paires de jeans,2-3 chandails sports, des bas, souliers et autres accessoires ou linge plus sports ... vous avez pas "réellement" besoin de faire 6-7 magasins pour trouver, tout se trouve dans le même magasin (et je ne parle pas des magasins a grandes surfaces!) si vous prenez la peine de regardez. Moi je vous envie c'est tellement moins compliqué de se faire habiller par la vendeuse que de chercher soi-même! ahahah profitez-en!! ;)

Valérie-Ann a dit...

Ton texte généralise TELLEMENT, mais en même temps c'est juste trop vrai pour que je te critique. J'en ai connu des gars qui magasinaient comme des filles (pis des hétéros aussi là!) pis des filles qui magasinaient comme des gars (mais je magasine pas avec ces filles-là!) mais dans l'ensemble, c'est juste trop vrai ce que tu raconte! Bonne journée!

*La Souris* a dit...

«Un jour, ses vêtements sont simplement passés de mode et, incapable de les jeter, elle les tassera dans le côté du garde-robe et fera de la place aux nouveaux vêtements répondant parfaitement à ses besoins.»

Aujourd'hui, les vêtements ne passent plus de mode: ils sont «vintage»! ;)

Ça nous permet de gâter nos chums de filles quand on est plus capables de voir nos vieilles guenilles!

Sophie V. Beauchemin a dit...

Un jour j'ai compris que j'étais devenue une femme...
Rien à me mettre et la garde robe plein à craquer...

C'est donc cela la maturité?

BabS a dit...

Le seul hic.. j'ai connu plus d'un mec qui chialait de n'avoir iren à se mettre malgré un garde-robe assez plein tout de même... mais en général.. c'est vrai.. je vous le concède.

M a dit...

coudonc je cherche si je ne me suis pas trompée depuis 32 ans....
(vérification par la firme sent bon , bel air et touche!)
non je suis vraiment une fille!

Comment ça se fait d'abord que je déteste magasiner?
que je trouve toujours quelquechose à mettre?,
et que si je dois y aller je choisi un endroit avec multi-possibilités? (le magasin qui vend des vêtements, des sous-vêtements et des accessoires ) afin de vite me débarasser de tout ça..ah oui et je demande toujours est ce que je peux l'échanger afin de ne même pas essayer là!

Peut-être que je suis une vieille fille?
ou que vu que je n'ai pas la télé câblée (sacrilège)
Je veux juste plus de temps pour bloguer!
;)

Anja a dit...

"Une fille s’achètera une paire de jeans parce qu’elle la trouve jolie ou confortable. "

Confortable? Qu'est ce que ça vient faire dans la réflexion?! Jolie, c'est amplement suffisant pour moi!

Elise a dit...

Faux, mes jeans s'usent au genoux, et aux fesses, ils finissent par trouer, et alors de peine et de misère, il faut les remplacer. S'ensuit bien du désagrément, parce que c'est chiant, ça coûte cher, et puis on voudrait juste pouvoir retrouver la même paire que la précédente qui n'est bonne qu'à être jeter à présent. Malheureusement, l'industrie ne fonctionnerait pas si il n'y avait que la même paire parfaite à chaque saison alors hen!

Je crois que principalement, le problème avec le "feminine way to buy", c'est que les femmes magasinent pour plaire aux hommes. Cela implique donc de se soucier d'un tas de trucs dont les hommes n'ont pas besoin de se soucier dans le cas inverse, parce que, mine de rien, l'anorexie masculine ne bat pas encore totalement son plein. Enfin bref, au lieu de nous critiquer, peut-être devrait-on remercier la femme de faire tant d'effort que pour le plaisir des hommes... Qui sait?