samedi 20 janvier 2007

Mésaventures d'un faire-valoir

Il y a, dans les interrelations humaines, plusieurs types de rapports de force. Le dominant vs le dominé, le distant vs le dépendant, l’amoureux vs l’impassible, bref, toute une panoplie de relations où les personnes concernées n’échangent pas sur un pied d’égalité. Il y a un de ces rapports inégaux qui m’intéresse particulièrement de ce temps-ci : le héros vs le sidekick.

Vous avez certainement déjà été le ou la sidekick de quelqu’un pendant un moment, parfois même seulement le temps d’une soirée. L’autre est si drôle, pertinent, charismatique qu’on préfère l’encourager, le pousser encore plus loin dans sa magnificence plutôt que de tenter vainement de l’égaler dans la course à la popularité. Hier, pour ne citer que cet exemple qui sont pourtant légions en ce moment dans ma vie, Qu’àcelanEtienne, sa coupe trendy et moi nous sommes rendus au IglooFest pour danser dehors sur de la musique électro en buvant du caribou et du vin chaud. Oui, vous avez bien lu. C’était probablement l’un des endroits le plus hips de la ville et nous y étions. Nous, les Vieux Garçons. Je ne voulais pas y être car, il y avait un formidable reportage sur le pétrole à RDI. Mais, pour l’amitié et l’abnégation qu’elle impose parfois, j’ai suivi mon « nouvel » ami hip à son événement hip.

Il danse, il boit, il est cool : Qu’àcelanEtienne et sa coupe trendy attirent les regards et les sourires. Attrayan, le fidèle compagnon, regarde les secondes s’écouler dans l’air froid du Vieux Port en ce demandant ce qui lui arrive. Si je n’avais pas été là, il aurait eu l’air un peu ridicule mon Vieux Garçon à moi à se dandiner en manteau d’hiver sur des remix poches de DJ Food, mais ma seule présence cautionnait son coolness.
C’est là que j’ai compris que j’étais devenu le Robin de notre relation. Le petit plouc dans un costume lette qui arrive toujours deuxième. En français : un faire-valoir. Le mot ne pourrait être plus clair. Comme Fantasio pour Spirou ou Ron pour Harry ou toute l’équipe du CTU pour Jack, je servais à mettre en valeur un être de lumière à l’ombre duquel je n’étais plus que la moitié de moi-même. Je regardais les nombreuses femmes mirant mon héros et j’espérais qu’aucune ne viendrait lui parler car dès lors je serais perdu. Je ne servirais plus à rien. Et c’est exactement ce qui arriva.

Nous l’appellerons la Carnassière. Miraculeusement sexy malgré son manteau d’hiver, elle s’approcha de nous comme un jeûneur devant un repas appétissant. Et c’est exactement ce que nous étions : Qu’àcelanEtienne en steak tendre et juteux et Attrayan en à-côté au riz sauvage avec grains bruns (parfois baptisé sidekick…) que personne veut vraiment manger mais que tu es obligé de mettre dans l’assiette si tu veux pas que ton steak est l’air cave. Donc, la Carnassière s’amène et danse et sourit et fait tout ce qu’il faut faire. Étant Vieux Garçon, je reste impassible, mais Qu’àcelanEtienne et sa coupe trendy succombent. Ils se mettent à discutailler tous les 3, me laissant tout seul avec 450 hipsters. Le cœur en lambeaux mais avec le sentiment du devoir d’ami accompli, je suis parti en douce.

Qu’àcelanEtienne et sa coupe trendy ne sont pas rentrés cette nuit. La Carnassière a certainement eu raison d’eux. Pour me consoler, je regarde un épisode de X-Files en me disant qu’il existe des duos égaux dans le monde. Tant mieux pour eux. Je me dis aussi que par amour, je peux bien être le sidekick de mon Vieux Garçon à moi. Et de sa coupe trendy, aussi.

13 commentaires:

andrée-anne a dit...

moi je t'aime

vieillechaussette a dit...

j'suis certaine que si tu t'étais trouvé une petite esquimaude toi aussi tu aurais la mine plus haute aujourd'hui!

Va donc te faire couper les cheveux toi aussi, ca va te redonner le moral!!

Et t'en fais pas, les coupes trendy, ca dure jamais ben ben longtemps. Elle va finir par laisser tomber Qu’àcelanEtienne un jour ou l'autre. C'est juste une question de temps !

Une femme libre a dit...

Ne vous découragez pas. La Carnassière ne pourra pas compétitionner longtemps avec le câble. À l'heure qu'il est, il doit déjà se rendre compte de toutes les émissions qu'il manque. Il reviendra.

Fanny a dit...

You're the one i want!

Doparano a dit...

Ça me tire presque une larme.

François Lafrenière a dit...

La coupe trendy de Qu'àcelanEtienne aura-t-elle raison de notre duo dynamique? La Carnassière convaincra-t-elle Qu'àcelanEtienne de laisser tomber le pyjama une fois pour toutes? Combien de temps est-ce que X-Files pourra consoler Attrayan? À suivre la semaine prochaine, même vieux-heure, même vieux-chaîne!

Anonyme a dit...

Même si tu n'es qu'un plat d'accompagnement, tu écris très bien

Philtre
http://chezphiltre.blogspot.com

Le Pantin Bleu a dit...

Haha tout le CTU pour Jack, tellement! [ouais je sais j'ai retenu tout l'essentiel de ce post]

Danny a dit...

Très bon "post" l'ami!

On en parle pas assez de ces rôles essentiels là...

Un jour, ou deux, peut-être, le faire-valoir aura sa revenge!

Fidelle a dit...

Hawww! La je me sens toute triste .. Courage il reviendra !

Autour d'Atrayan a dit...

Ce rôle est vraiment nouveau pour Attrayan, parce que de mémoire de bar, il toujours su transformer instantanément tout son entourage en side-kick (pas le riz)... disons qu'il fait le faire valoir en dilettante...

Avertissement au câble: fais-toi à l'idée qu'Attrayan va finir pas t'abandonner...

Le Baron Bleu a dit...

Salut a vous deux (Attrayan en particulier), premièrement j'aimerais vous féliciter sur un excellent blogue. Normalement je ne lit jamais ce genre de truc, mais me voila accro :). C’est drôle car je me retrouve assez bien a travers vos opinions, les partageant assez fortement. Mais pour la question des vêtements, c’est simplement une question de connaître les bonnes boutiques à aller. Personnellement je vais toujours à mes 2 ou 3 boutiques fétiches de vêtements européens sur la Plazza St-Hubert qui, de surcroit, sont presque toujours en vente pour mon grand plaisir. J’y trouve mon compte comme Attrayan pourra probablement confirmer. Dans le pire des cas, il reste toujours le « village des valeurs » si jamais tu cherches un habit bleu poudre et une cagoule de lutteur mexicain… mais ca, c’est une toute autre histoire ;)

Bravo pour un excellent blogue, je continue à vous lire religieusement :)

Le Baron Bleu a dit...

Et voila, la gaffe est faite...

Le commentaire était censé être pour l'article du magasinage et je l'écrit sans rapports dans un autre article...

Je suis vraiment l'expert des blogue.. ah la la.. Bon tant pis, j'aurai honte pour 3 minutes et demi le temps que j'oubli